La Science et la Médecine en marche… 1/2

[ Je jure que tout est vrai ]

[ Bon ok, à 1 mot près ]

Il y a quelques années j’ai dû consulter un neurologue. On m’a envoyée vers une référence locale, le soi-disant spécialiste du truc qui m’enquiquinait, doc qui consultait dans une clinique privée. Allez savoir pourquoi, je me suis trouvée impressionnée d’avance, tellement que je me suis un peu dégonflée. Ben, des fois, faut pas, se dégonfler devant l’impressionnance. Parce que le doc aussi, il a fait “pfittt”.

8h59, j’arrive juste à l’heure pour mon rdv. Première bonne surprise, le cabinet ne sent pas le fric à plein nez, je sais pas trop ce que j’imaginais. Après deux autres patients vient mon tour, il est 9h40. 40 minutes de retard, moi qui pensais attendre bien plus longtemps, deuxième bonne surprise. C’est con parfois les a priori.

Nous voilà installés au bureau, la conversation s’engage : qu’est-ce qui vous amène, avez-vous la lettre de votre médecin, blablabla. Au bout de trois minutes et alors que j’ai à peine fini une phrase, son portable sonne. Ah ben ça m’étonne pas, je pense en moi-même, c’est un super pro, il doit être très sollicité ; c’est sûrement un confrère qui souhaite lui demander conseil ; ou l’hôpital qui l’appelle en urgence pour réparer des neurones ; ou un juge qui sollicite une expertise.

« Veuillez m’excuser je dois répondre », me dit-il, et moi je pense mais bien sûr allez-y, je ne vais tout de même pas faire obstacle à la Science et la Médecine en marche.

« Oui je dois répondre, c’est mon carreleur. »

Ah.

(Pfittt!!!)

Je me lance :

« Ben ton carreleur il te rappelle à la pause clope non? Tu peux pas mettre ton portable en mode vibreur pendant tes consultations, espèce d’imbu personnage? »

Ou bien alors j’ai souri complaisamment, je sais plus trop.

Bon. Calmons-nous. Le doc s’explique rapidement avec l’artisan : “Vous faites les trois rangées autour de la piscine mais ensuite vous voyez avec mon épouse pour le reste de la terrasse” puis précise poliment mais fermement qu’il est en consultation, il écourte, et s’excuse auprès de moi après avoir raccroché. Finalement c’est très correct, il frime pas du tout, je veux bien lui pardonner tiens. Mais mon sourire silencieux doit l’encourager et le voilà qui s’engouffre dedans.

« Oui vous comprenez, on a acheté une maison dans le nord (en vrai c’est dans le sud mais je brouille les pistes je sais être discrète) avec une piscine, eh bien la piscine figurez-vous qu’elle était cassée, il faut qu’on refasse tout, on est en procès depuis des années. Ah, c’est pas facile quand on n’est pas sur place, on avait acheté ça pour la retraite, pour l’instant c’est que des ennuis, enfin bref je ne vous raconte pas. »

(Pfittt!)

Je me lance :

« Ben non mon chou tu me racontes pas en effet, parce que je trouve ça un poil arrogant quand même ton clin-d’oeil qui veut dire “les soucis de résidence secondaire vous savez ce que c’est hein”. J’ai l’air de quoi pour que tu t’imagines même pas un instant que tu pourrais paraître prétentieux à raconter ça à la première patiente venue, qui est peut-être fauchée comme les blés ? Tu serais pas un peu piédestalement exagéré toi? Par contre moi je peux te raconter mes problèmes parce que c’est quand même un peu pour ça que je suis là ? T’es prêt mon biquet ? »

Ou alors j’ai hoché une tête qui affichait un air compatissant, je sais plus.

Heureusement qu’il ne sait pas quel métier je fais parce que je sens qu’il serait prêt à papoter tranquillou-bilou le doc.

« Et vous faites quoi comme profession? »

Et merde.

« Psychologue. »

« Ah, c’est bien, ça ! »

(Pfittt!!!)

Je me lance :

« Ben cite-moi un métier pas bien, tiens, pour voir ? »

(Nan, j’ai pas dit ça) (mais je l’ai pensé fort fort et encore aujourd’hui j’aimerais bien avoir sa réponse) (je veux dire, à part surveillant de baignade aux championnats du monde de natation j’vois pas).

« J’aimerais bien travailler avec un psychologue, pour faire passer des tests neuro, vous travaillez à temps partiel vous ? »

« Va te faire cuire un œuf je veux pas être le larbin fournisseur de chiffres à un patron assis sur du cuir et au ventre débordant d’arrogance ».

Ou bien peut-être que j’ai dit que non non mais c’est vrai que la neuropsycho m’intéressait beaucoup pendant mes études. Ma voix intérieure (je vais bien merci) me souffle que je suis lâche, mais comment dire, ta gueule la voix.

Bon. Calmons-nous. Je continue d’expliquer mon bazar et finalement il me semble très à l’écoute, ce prof. Il pose plein de questions et il écouOH REGARDE il porte des baskets sympas avec son costard! Non quand-même, il est cool, pis il est pas si arrogant, qu’est-ce qu’on peut dire comme conneries des fois quand on bref on s’en fout qu’il soit cool l’important c’est qu’il soit compétent, arrête de penser et parler en même temps poulette tu perds le fil.

Et là son portable re-sonne.

(à suivre)

6 commentaires sur “La Science et la Médecine en marche… 1/2

Ajouter un commentaire

  1. L’ASTS (Association pour des Suites Tout de Suite) vous somme de nous livrer la suite instamment: ces « pfittt » nous excitent… Vous dites, je vous cite: « la suite est déjà écrite »; si c’est ainsi, qu’on nous la récite , et vite ! On en veut six chapitres, revoir ce pitre de spécialiste, en bref: encore plus de pépites sur ce site !

  2. Ah non, là je valide pas du tout le suspens en épisodes!!…
    Surtout que je suis sûre que la suite est déjà écrite!!!
    Mais y aurait-il un lien avec le titre du blog, peut-être !? Elle va pas nous faire ce coup-là à chaque fois quand même !!!!?

    1. Haha!! Non pas à chaque fois, t’inquiète, par contre la suite (qui est en effet déjà écrite 😉 ) ne sera pas pour aujourd’hui!! On verra bien…dans quelques jours!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑